Poèmes

Lettre à Lou Andréas-Salomé

9 juin 1897,

Je veux emporter dans ma nuit la bénédiction de tes mains sur mes mains et mes cheveux. Je ne veux parler à personne, pour ne pas gaspiller l’écho de tes paroles qui tremble tel un émail sur les miennes et les fait sonner plus tendres ; et, le soleil couché, je ne veux voir aucune lampe pour allumer au feu de tes yeux mille bûchers secrets…

Rainer Maria Rilke
Lettre à Lou Andréas-Salomé

Gardez-les pour l’amour

Gardez-les pour l’amour
ces poèmes ces murmures
ils sont faim souveraine
contre l’usure du monde et des mots
ils sont l’humus des mémoires et des gestes
et le brûlé des choses

Jean Royer
1938-2019

Le Cimetière marin

Le vent se lève !… Il faut tenter de vivre !

Paul Valéry
1871-1945
« Le Cimetière marin », 1933

terrains vagues

Tu cueilles pour moi
des mûres poussiéreuses
au goût de septembre
et pendant qu’entre mes dents
je tente d’écraser les petites graines
je me dis que grandir
c’est à chaque fois quitter l’été.

Géraldine Hérédia
terrains vagues, Le port a jauni, 2021

Poèmes en peluches

Edith Azam

Un jour ma tête fait un poème
un jour ma tête fait un oiseau
un jour je réfléchis comment faire
pour mettre oiseau dans mon poème.
Et depuis cette histoire
je l’ai tout le temps dans la tête.

Édith Azam
Poèmes en peluches, Le port a jauni, 2021

Thoulathiyat

Que faire
des œufs de fourmis rouges ?
un haïku

Christian Tortel
Thoulathiyat, Le port a jauni, 2021

Le voleur d’étincelles

Nadia Gilard

Les heures ont écrit, dans le carnet, leur surprise.

Nadia Gilard
Le voleur d’étincelles, Vibrations Éditions, 2021

De terre, de mer, d’amour et de feu

Emmanuel Laugier

J’ai embrassé Port-au-Prince
Comme on embrasse un premier amour

Une première fois
Un premier soir de saison des pluies

Marc Alexandre Oho Bambe
De terre, de mer, d’amour et de feu, Mémoire d’encrier, 2017

Feuilles bruissantes

Emmanuel Laugier

« Fués moti’ »

Quant ch’al s’indrècia,
tal scblancĵ dal céil,
il trim dai pòvai,
jo j’ sei
ta l’ansemâ da li’ fuéis moti’,
friscjúra
e balinâ di lûs.

Novella Cantarutti
1920-2009
Ultima stella, Éditions fario, 2021

Feuilles bruissantes

Emmanuel Laugier

« Feuilles bruissantes »

Quand se dessine,
dans le ciel blême,
le tremblement des peupliers,
je suis
dans la respiration des feuilles bruissantes,
fraîcheur
et frisson de lumière.

Novella Cantarutti
1920-2009
Ultima stella, Éditions fario, 2021

Poème
de l’instant

le soleil ne se couchera pas

le soleil ne se
couchera pas

il veut un alphabet
de page blanche

Éric Jaumier, Revue Contre-Allées, 2021.