Paysages nomades de François Teyssandier

Paysages nomades de François Teyssandier

Les paysages, réels ou imaginaires, escortent chaque instant de notre vie. Par un jeu d’ombre et de lumière, de brumes et de couleurs, ils ne sont pas seulement des images plaquées sur notre œil. Ils imprègnent nos pensées, façonnent nos paroles qui leur permettent, en retour, d’exister dans la matière sonore des jours, le tournoiement sans fin des saisons, l’intemporalité friable des rêves. Les paysages jalonnent des terres inconnues que nous cherchons à découvrir avec une obstination d’insecte. Ils se dilatent comme un cœur qui bat dans les méandres du ciel, les profondeurs obscures des puits. Charnels et secrets, on aimerait se frotter à leur peau, douce et rêche comme l’écorce des arbres ou la rugosité des pierres. Par les mots du poème, les paysages prennent forme en nous, dessinent le territoire de nos pas, de nos désirs inassouvis, de nos songes éphémères. Les hommes, contraints par l’exil ou libres de leur marche, traversent sans répit ces étendues d’eau, de sable, et de vent. Nous sommes, par nature, nomades. Les paysages aussi.

Paru le 1er octobre 2014

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Bernard Ascal

L’amateur de billes et autres nouvelles grinçantes

Ce désir d’être un jour utile à la société, d’où vient-il ?

Bernard Ascal, L’amateur de billes et autres nouvelles grinçantes, Éditions Rhubarbe, 2021.