MAÎTRES ANCIENS

14 avril 2020 à 19:00 au 9 mai 2020

théâtre les déchargeurs, 3 rue des déchargeurs , paris, 75001, France

Les Déchargeurs

Depuis plus de trente-six ans, Reger, musicologue de renom, fréquente le Musée d’art ancien de Vienne. Un matin sur deux, il s’assied sur la banquette pour contempler L’Homme à la barbe blanche de Tintoret. La température de dix-huit degrés qui règne dans la salle est celle, idéale, qui convient à l’esprit de Reger et favorise sa pensée.
Il peut alors développer sa réflexion sur tout ce qui l’irrite : l’être humain, l’art, la société, la politique …
Mais un jour, il rompt avec ce rituel.

Texte Thomas Bernhard

Traduction Gilberte
Lambrichs
Adaptation,
mise en scène Gerold
Schumann
Scénographie
Pascale Stih
Lumières
Philippe Lacombe

Jeu François Clavier

MARDI AU SAMEDI À 19H
DURÉE 1H15

Adresse de l'évènement

3 rue des déchargeurs

paris

75001

France

L'organisateur

Les Déchargeurs

Réservations et informations au : 01 42 36 00 50 (à partir de 17h30 du lundi au samedi)

http://www.lesdechargeurs.fr/

Formalités

Payant / Réservation

Les Déchargeurs

20 janvier 2020

« C’est bizarre l’écriture » de Christiane Rochefort

À partir de janvier 2020, Aleph-Écriture vous propose un nouvel atelier d’écriture en partenariat avec le Théâtre les Déchargeurs. Les ateliers seront autour de la pièce « C’est bizarre l’écriture » (...)

31 janvier 2020

AIMEZ MOI - KLOÉ LANG CHANTE JANIS ET BARBARA

31 janvier au 29 février, les vendredi et samedi à 21h Salle La Bohème Musique 1h Chansons Barbara, Janis Joplin Collaboration artistique Pascaline Baumard Arrangements musicaux (...)

3 février 2020

FRÉDÉRIC JACQUES TEMPLE : LA CHASSE INFINIE ET AUTRES POÈMES

Bientôt centenaire, Frédéric Jacques Temple est sûrement un des poètes les plus atypiques du siècle qu’il a traversé, indifférent aux modes et avant-gardes successives, gardant obstinément le cap, dans le (...)

4 février 2020

CORRESPONDANCE AVEC LA MOUETTE

Lui, c’est Anton Tchekhov, elle, c’est Lika Mizinova : La Mouette. Ils se plaisent, se désirent, se titillent, s’agacent, se manquent. Ils s’écriront presque 10 ans. Allégresse, férocité, joie, (...)

2 mars 2020

PAUL VALET : LA PAROLE QUI ME PORTE ET AUTRES POÈMES

LUNDI 2 MARS À L’OCCASION DU PRINTEMPS DES POÈTES 2020 Poète indocile, homme à la pensée sauvage, être sans muselière, Paul Valet est un de ces grands singuliers libres de toute allégeance dont le (...)