Lecture

27 mars 2020

les xérographes fêtent le printemps

lectures et intervention scenique des poètes Dareka, Jean-Yves Bertogal dit JYB et leurs invités

27 mars 2020

les xérographes fetent le printemps

scene slam des poetes de la maison d’edition et de leurs invités

27 mars 2020

Rencontre littéraire avec Mathias Enard

Lectures des poèmes "Dernière communication à la société proustienne de Barcelone" par Mathias Enard pour sa publication en Espagne aux éditions Esto no es Berlin

27 mars 2020

Lancement de la première anthologie multilingue de poésie congolaise

"Dis à la nuit qu’elle cache son visage", première anthologie multilingue de poésie congolaise en français et langues du Congo-Brazzaville.
Avec Frédéric Ganga, co-directeur de l’ouvrage, Isabelle Ganga, membre du comité littéraire et Elisabeth Hemour, illustratrice. Présentation et lectures. Entrée libre.

27 mars 2020

Printemps poétique transfrontalier

Le printemps poétique transfrontalier est une manifestation culturelle à l’échelle de la Grande Région qui accueille chaque année cinq poètes en résidence. Chaque auteur explorera dans son texte le lieu de résidence qu’il occupe et l’importance du territoire dans lequel ce dernier est ancré. Les résidences sont suivies d’une tournée de lectures en Grande Région accompagnée d’un musicien.
Avec :
Delfine Guy (F), Charline Lambert (B), Konstantin Ames (D), Björn Hayer (D), Ulrike Bail (L)
et Philippe Jonckel (…)

27 mars 2020

Lectures buissonnières de Boris Vian

Lectures de textes de Boris Vian par Alain Mouquet

27 mars 2020

L’Eubage de Blaise Cendrars

L’Eubage de Blaise Cendrars
par Marc-Henri Lamande, comédien, accompagné par Michel Thouseau compositeur de musique contemporaine inventeur du Meta-cello et de l’Osmophone.
L’un des textes les plus étranges et les plus énigmatiques de l’œuvre de Cendrars. Il participe de l’expérience bouleversante que l’écrivain amputé de la main droite durant l’été 1917, à Méréville, et qui lui permit de renaître à l’écriture. Récit mythique, exploration d’espaces inconnus et recherche hermétique, ce texte doit aussi être (…)

Couleurs de l'alto, au coeur de la poésie

26 mars 2020

Couleurs de l’alto, au coeur de la poésie

Autour de l’exposition consacrée à Jean-Claude Xuereb
Le trio d’altos du Primrose Ensemble : Pierre-Henri Xuereb, Clement Holvoet
Ruixin Niu, interprètera des œuvres de Dowland, Beethoven, Schumann, De Falla, Cage, Casella et Nicolas Isouard-Xuereb. Jean-Louis Josserand accompagnera le récital par la lecture de poèmes extraits de l’œuvre de Jean-Claude Xuereb. Un partenariat Prima (…)

26 mars 2020

Sous le courage les mots : lectures de poème spar la comédienne Laure Siriex

A voix haute, entrecoupé de silences et de respirations la comédienne livre des poèmes qui célèbrent le courage : courage d’être soi, de se rapprocher de l’autre, de résister… lectures au chevet des patients du service de neurologie Cie la Liseuse (accès réservé)

26 mars 2020

DU COURAGE !

DU COURAGE !
Joël Arlin et le groupe des Monts du Lyonnais avec les comédiens Christine et Gilles Cie
> Jeudi 26 mars à 19h
Du courage de vaincre au courage de vivre, avec force et patience, du courage du quotidien et du
travail, des mères et des femmes courage, du courage de dire non à toutes les résistances, de tous les courages possibles (y compris le peuple de France comme représentatif du courage, comme modèle de résistance, comme modèle de luttes et du pouvoir de dire non courageusement), (…)

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.